Expédition au guatemala / janvier 2013

03 février 2013

Guatemala...fin

Bonjour à tous,

Et voilà, les valises sont bouclées et, assise sur un rocking chair dans le patio de l'hotel avec en fond musi cal le bruit de la fontaine,j'attends le bus pour l'aéroport.Voici donc quelques impressions globales sur ce magnifique voyage:

Le Guatemala est un super pays pour le tourisme.Le climat est agréable,la nature,faune et flore aussi intéressante qu'au Costa Rica,les volcans,aussi nombreux qu'au Nicaragua, une façade sur les 2 océans,atlantique et pacifique er en plus la culture maya qui n'existe pas dans les autres pays.Le pays n'a pas,pour le moment,été défiguré par le tourisme comme le Yucatán.

J'ai pu réaliser le voyage que je voulais,très éc

lectique,grâce aux hotels et aux moyens de transports très diversPar exemple,j'ai payé les hõtels entre 10 et 72 € la nuit,du sommaire au luxueux.J'ai aussi pu faire seule,entre agences et bus publics, tout ce que je voulais sans problème et la solitude n'est pas pesante car la communicarion avec les gens est très facile.C'était un peu un pélérinage et je me suis intéressée à des choses qui n'auraient pas eu  de sens pourd'autres personnes.

 

 

Quelques impressions sur la vie au Guatemala:

 

 

 

 En 40 ans,le pays a heureusement évolué: la misère n'est plus patente dans la rue,la vie est moins chère que chez les voisins,Salvador et Honduras et dans les villages,les gens ne se plaignent pas.L'éducation a progressé:presque tous les enfants vont à l'école,les parents se soucient de leur avenir et n'ont pas plus de 3 enfants.Il y a des universités...et une certaine vie culturelle qu'il faut chercher car les medias sont indigents:un seul journal qui parle un peu intern ational et fait qq analyses et pas de revues,uneTV distillant violence,feuilletons débiles et foot++ .Par contre,le portable et internet marchent à fond.Il reste bcp à faire pourtant:peu de retraites et d'assurance maladie,manque de médicaments ds les hôpitaux publics et manque de personnel compétent, pbms de violences,corruption et drogue.

La religion est omniprésente même ds les discours politiques.L'église catholique traditionnaliste est peu à peu supplantée par des myriades d'églises chrétiennes apportées par des prédicateurs volontaires,bcp plus pragmatiques et apportant argent et solutions pour la vie concrète,ce qui est plutõt positif pr les populations.Dommage qu'ils ne se rendent pas compte qu'il

s sont des pions sur l'échiquier de l'oncle Sam.

 

 

 Bon,j'arrête là car il faut que je me prépare à "cruzar el charco".Merci de m'avoir lue et encore plus de m'avoir apporté vos commentaires.A très bientõt piur des photos.

 

Brigitte

 

 

Posté par brigitte rubeaux à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 février 2013

Antigua...toujours

 

Bonjour à tous,

Mon voyage se termine en rayonnant à partir d'Antigua,avec un point d'attache,ce qui est plus confortable après de nombreux changements.Hier,montée au volcan Pacaya: 1h de bus pour atteindre la base et 1h30 de montée au volcan,d'abord dans la végétation,puis dans la lave durcie provenant de l'éruption de 2006, où nous trouvons quelques fumerolles et émanations de vapeurs.Le lieu de la dernière éruption n'est pas ouvert,car la lave n'est pas solidifiée.Cette dernière s'est produite brutalement,sans que la population puisse être évacuée...heureusement,pas de dégats humains mais par la suite comme toujours,beaucoup de corruption pour la distribution des aides.

Depuis,je me régale de flaner dans cette ville si particulière,qui étale ses maisons basses dans des rues pavées au pied des volcans"agua"et "fuego",moins grandiose que Cuzco et ses bases incas,moins exhubérante que la Havane et sa musique permanente,plus recueilllie,toute coloniale:derrière chaque porte,un patio avec portiques,fontaine et fleurs abritant hotels,restaurants,galeries,artisanat et des églises et couvents en ruines par dizaines.Une profusion de couleurs qu'on ne voit nulle part ailleurs:huipils multicolores des femmes indigènes,pièces d'artisanat à la vente,fruits et légumes du marché,bus rutilants...toute une ambiance...bref,j'y retourne.

Pas de nouvelles de France car ici presse indigente.Heureusement qu'avec mon bijou de tél.j'ai réussi à savoir que Lorient avait fait nul face à Rennes.Dommage pour le dernier but!

Demain,départ pour l'aéroport de Guatemala city,et dernier exercice de bloguiste...

Alors,à demain.Bises à tous.

Brigitte.

 

 

Posté par brigitte rubeaux à 23:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 février 2013

Retour a Antigua

Bonsoir a tous,

    Apres avoir essaye d integer la culture  du Pacifique, a Monterrico:   LE HAMAC, j  ai voulu reprendre la route vers Antigua, l ancienne capitale  du Guatemala.Seulement, en basse saison, pour faire les 100kms separant les 2 villes, il n y avait qu un-bus-qui-passe-tous-les-jours-a-15h,foi d autochtone, mais qui hier n est pas passe. "Hoy no ha venido".J ai du refaire le parcours du combattant dans les transports publics a la sortie du travail, avec 3 changements et les bagages...Inenarrable...Au moins, c  est une experience.Je termine donc plus tranquillement mon voyage dans la region d Antigua, ancienne capitale du Guatemala, detruite par des tremblements de terre successifs et en grande partie non reconstruite.La capitale fut transferee a l actuelle Guatemala apres le tremblement de terre de 1773:C est une ville fabuleuse au pied des volcans Agua et Fuego,qui allie le charme de l architecture  coloniale, les couleurs de l artisanat indigene et la finesse des creations artistiques modernes, dans une ambiance de calme impressionnant.

Aujour d hui, j ai fait un tour panoramique de la ville et la visite passionnante d une plantation de cafe avec le processus complet de son elaboration.

Demain, depart 6h AM pour la montee au volcan Pacaya, qui est en activite.(Derniere eruption 2010).A suivre...

Bises. BRIGITTE

Posté par brigitte rubeaux à 03:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 janvier 2013

Le pacifique

       Bonjour atous,

         Apres un perible bien dense, j ai finalement decide d aller chercher la chaleur ou elle est: sur la cote pacifique, dans un petit village qui commence a devenir touristique:Monterrico, entoure de marais aves beaucoup de mangrove et une faune aquatique tre interessante. Hier, j ai visite la reserve de tortues de mer et les elevages de caimans et d iguanes.Il y avait des crocodiles miniatures de 20 cms de long mais il parait qu ils sont deja dangereux...le village reste tres traditionnel avec toutes les maisons en toit de palme. J y ai donc pris un bungalow et compte rester jusqu a jeudi. Je rentrerai alors sur l ancienne capitale Antigua ou j ai encore beaucoup a voir.

En attendant, je vous envoie de chaudes bises du Pacifique (temperature 30 degres environ-eau a  plus ou moins 26).
BRIGITTE

Posté par brigitte rubeaux à 17:23 - Commentaires [5] - Permalien [#]

27 janvier 2013

Chichicastenango

Bonjour à tous,

Une fois n'est pas coutume:j'écris de mon portable avec ponctuation et accentuation française itou.Le voyage d'Atitlán à Chichicastenango a été épique::d'abord la "lancha", en panne au milieu du lac et un transbordemment,ensuite,3 bus pour aller à Chchi,dont le dernier avec Fangio en montagne, doublant sans visibilité dans les virages,et moi,une fesse sur un siège et l'autre dans le vide!Emotions garanties...Ce matin; marché de Chichi.Beaucoup de touristes,plein de couleurs toujours.,des rites mayas faits par les chamans pour toutes sortes de causes,la nouveauté étant que le chaman,au milieu de sa prière en Quiche, répond soudain sur son portable...aux dieux qu'il invoque?Bref,la communication évolue...Je repars maintenant vers Quetzaltenango,peut-être pour aller buller un peu sur l'océan pacifique,car avec les soubresauts des transports,mon dos n'est pas top du tout!

A +.Bises.Brigitte.

 

 

 

Posté par brigitte rubeaux à 19:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]


26 janvier 2013

Atitlan

Bonjour a tous,

    J ai l impression que mon dernier message d Antigua n etait pas paru, j avais fait une mauvaise manip. j espere que c est chose faite maintenant. Me voici donc dans un des 12 villages qui entourent le lac Atitlan.Les choses ont, bien sur un peu change en 40 ans et internet est present aupres des autochtones, et tant mieux, car l education avance en meme temps.En bateau hier, j ai reussi a m arreter dans 3 villages ou les femmes continuent de tisser leurs huipils (corsages) qui ont des couleurs differentes selon les villages.Ces couleurs sont toujours un regal pour l oeil.Le village ou je suis s appelle San Pedro.Il est nettement divise en 2;en haut, autour du parque central et de l eglise catholique vivent les indiens.Je suis allee au marche aux legumes ce matin, tres colore.Par contre, l eglise catholique est clairement detronee par les eglises evangelistes ou autres dont le nombre d adherents est visible par la taille des eglises qu ils construisent...C est impressionnant!Ceux qui laissent les rites mayas avec Maximom, une idole hybride entre maya et catholique qui fume un cigare et boit du rhum,se retrouvent sous la dependance des nouveaux gourous.Bien difficile dans ces conditions d atteindre a une pensee libre et personnelle...Du cote du lac se trouve toute une faune de babacools, essentiellement jeunes et americains,italiens,voire israeliens, qui vivent pour un moment ici au rythme de la musique.Les cours d espagnol,stages de massages et yoga pullulent.

Cet apres-midi,je retraverse le lac vers Panajachel, le gros village du lac pour aller dormir a Chichicastenango ou a lieu le plus grand marche d Amerique centrale, le dimanche.Je veux donc etre sur place.

Alors, a bientot.

BRIGITTE

Posté par brigitte rubeaux à 19:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 janvier 2013

Arrivee a Antigua

Bonjour a tous,

Je reprends le cours de mon blog apres 2 jours de voyage un peu fatigants.Je me suis decidee finalement a retourner voir Copan un des sites mayas majeurs, au Honduras, pres de la frontiere guatemalteque et je n ai pas regrette car il y a 40 ans, il n y avait guere que le jeu de pelote, le reste n avait pas ete mis a decouvert.c estcentre magnifique, different des autres.Dans la foret, il y avait plein de Guaras dans les arbres, des especes de perroquets de toutes les couleurs.Mais pour meriter cette visite, j ai du faire 10 heures de transport:d abord le bateau vers Puerto Barrios pour quitter Livingston, puis le bus "colectivo" qui s arrete partout.Je me suis arretee en route pour voir aussi Quirigua, une petite cite alliee de Copan et visitee essentiellement par des locaux; un coup de tuc tuc pour atteindre les ruines, et me voila seule au milieu d un groupe d indiens guatemalteques en visite, a une vingtaine dans un bus de 12 personnes.Cette cite maya a l originalite de se trouver au milieu de bananiers et de palmiers.Pour l atteindre, on traverse d immenses bananeraies ayant appartenu a la United Fruit Company et maintenant a des multinationales.

Aujourd hui, j ai eu a nouveau 6h de bus pour atteindre Antigua, l ancienne capitale du Guatemala, une ville coloniale superbe.Aie...mon dos.Me voila donc...deja dans la derniere partie du voyage qui doit me conduire vers les Altos de l Ouest et les villages indiens les plus traditionnels mais le programme va dependre du temps, car a part les 3 premiers jours, je n ai pas revu le soleil et il ne fait guere chaud.Il y a meme du crachin breton...Donc je vais laisser pour le moment la montee au volcan Pacaya,actif,car on risque de ne rien voir du haut et je vais me diriger vers le lac Atitlan...dont j ai un merveilleux souvenir.Apres on verra.

A bientot.

BRIGITTE

Posté par brigitte rubeaux à 02:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2013

Livingston, al fin del mundo

  Bonjour a tous,


 De Livingston, je reprends le cours de ce voyage qui se revele etre une vraie et belle aventure.                        

J ai ete agreablement surprise par la ponctualite des transports.Le bus de Flores, arrive au lac Izabal a 13h, m a permis de sauter dans une LANCHA,une barque a geometrie variable en fonction du nombre de partants,munie d un moteur de 200cv pour emprunter le Rio Dulce jusqu a Livingston. Un paysage superbe des 2 cotes des rives.Une foret dense ou se cachent plein d animaux. Nous avons vu des oiseaux et des GARROBOS, enormes iguanes avec une crete qui ressemblent a des animaux prehistoriques et dorment sur les branches des arbres.On se prendrait bien pour C.Colomb decouvrant ces regions qui sont restees vierges.C est vraiment impressionnant. L arrivee a Livingston est plutot folclo.des bateaux pourris pres de ceux qui sont en fonction a l embarcadere. On entre dans une ville caraibe du bout du monde qui semble ne pas avoir change son mode de vie depuis un siecle, hormis la TV, internet et les portables scotches a toutes les oreilles.Se cotoient tranquillement les noirs garifunas, les mayas q echi, les ladinos et tous les melanges en resultant. Chacun y va aussi tranquillement de sa religion.Il n y a que l embarras du choix.J ai note depuis Flores 10 eglises protestantes differentes qui rivalisent avec la religion catholique.Les precheurs doivent s epoumonner longtemps ce qui est une performance pour obtenir leur salaire de leurs fideles fans qui ponctuent le preche d applaudissements nourris.En plus, ce n est pas triste, musique a tue tete avec guitare et tambour.De l ambiance, quoi!

Ce matin, j avais reserve une excursion d abord dans la jungle pour revenir le long de la mer. 4h30 de marche dans un environnement foisonnant, tres divers, avec au milieu 30mn de CAYUCO, petite embarcation en bois sur le rio.J avais un guide pour moi.Promenade superbe mais les botanistes auraient sans doute ete frustres de precisions sur les noms d arbres qu ils appellent San juan, Santa Maria ou arbol comun quand ils ne savent pas.Retour tres agreable sur la plage, arret dans une paillotte et baignade,etant donne qu apres 4 jours de froid, il fait meilleur aujourd hui.Le probleme est qu il n y a ni chauffage ni couvertures dans les lits.

Bon, js suis dans les clous par rapport a ma feuille de route.Demain, a defaut d aller plonger dans un cayo car il n y a pas assez de monde pour faire cette excursion, je ferai un incursion au Belize tout proche, en bateau toujours et apres demain, je repartirai en bateau encore vers Puerto Barrios pour rejoindre Copan au Honduras.

Excusez le manque d accents et la ponctuation fantaisiste mais je ne dispose que du point et de la virgule sur ce clavier et le specialiste...ne sait pas trouver le reste.J espere que c est comprehensible!

Bises et a bientot.

BRIGITTE

 

 

 

Posté par brigitte rubeaux à 01:06 - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 janvier 2013

Tikal

Bonsoir a tous,

Je me regale de suivre vos commentaires qui sont mon seul contact avec la France et le francais.Je suis toujours a Flores,adorable petite ile apres avoir re-visite Tikal que j avais vue en 1972, l une des plus impressionnantes cites du monde maya.J ai voulu ne pas me mettre en situation de comparer mais d apprecier les differences.En 1972, une piste pour arriver et 3 ou 4 h de route + des avionnettes qui arrivaient directement sur le site.On allait jusqu au site en bus et seule la grande place avec les temples 1 et 2 etait mise a jour. Le sommet d autres temples apparaissait dans la foret et les singes se balladaient sur les marches des temples. Aujourd hui, tout est organise: une route goudronnee et 1h30 pour arriver, l arret a l entree du parc naturel et le paiement a l entree de celui-ci puis quelques kilometres plus loin les maquettes, restaurants et ventes d artisanat...bref, le business s organise.En revanche, il n y a pas foule et une partie importante de la ville a ete mise a jour.Nous sommes montes en haut du temple n0 4 a 60 m de hauteur, d ou l on voit la foret vierge a perte de vue.Nous avons entendu les singes hurleurs et vu des coatis et des perroquets.Le site reste impressionnant et pas encore envahi comme Chichen Itza et Uxmal au Yucatan.

Ma journee s est terminee au resto a Flores avec un espagnol qui fetait ses 31 ans et 3 jeunes americaines sympas.C est bien car je suis entouree de jeunes dont je n ai pas la responsabilite cette fois. Quel plaisir!

Demain, depart vers le sud pour Rio Dulce au bord du lac Izabal et bateau jusqu a Livingston, sur la cote caraibe.Il n y a pas de voie terrestre pour atteindre cette petite ville, peuplee par les garifuanas, une ethnie noire melange d esclaves venus d Afrique au XVIIIe siecle et d amerindiens.On va voir...

A bientot. 

Bises.BRIGITTE

Posté par brigitte rubeaux à 05:24 - Commentaires [6] - Permalien [#]

19 janvier 2013

Arrivee au Guatemala

Bonsoir a tous,

   Muette je suis depuis 3 jours mais cela est du au manque de reseaux dans les secteurs que j ai traverses.C est revenu aujourd hui,Donc,j ai quitte Mexico en avion le 15 pour Villahermosa, la ville la plus proche de Palenque.De fait, avec un bus a l aeroport, je suis arrivee a Palenque 3 h apres avoir quitte Mexico.J ai passe 2 nuits dans des cabanes dans la jungle,au son des singes hurleurs, pres du site qui est splendide et que j ai visite le16.Hier, j ai trouve la solution la plus pratique pour faire ce que je voulais: passer au Guatemala en partant de Palenque.J ai pris un trajet organise en 2 jours.C est super car il n y a pas a s occuper de l intendance et je suis ponctuellement avec des gens.Pas un mot de francais depuis le depart.Les nationalites: mexicains, argentins, estoniens, americains, espagnols,norvegiens,italiens et surtout, je me rends compte a l age moyen que je fais un voyage de djeunes! L ambiance est decontractee et sympa, tre baba cool.

Hier donc, nous sommes partis pour Xaxchilan, une cite maya perdue dans la jungle.Il nous a fallu 1h de bateau sur le fleuve pour l atteindre car il n y a pas de route. Cette cite a l avantage d etre restee en l etat depuis qu elle a ete trouvee et c est vraiment fascinant car il y a assez peu de visiteurs.Au retour, nous avons visite Bonampak, une autre ville maya plus petite qui possede les plus belles peintures de tout le monde maya.Ces 2 cites se situent sur le territoire des lacandons dans une communaute desquels j ai dormi.Ils ont ete regoupes en quelques communautes qui gerent des centres de tourisme.Le gouvernement a construit pour ceux-ci des cabanes spartiates mais propres.Le menu etait aussi spartiate: hier soir, oeufs ,frijoles (haricots rouges) et tortillas (galettes de maîs) avec comme boisson de la manzanilla (bonne nuit Brigitte.No hay chelas (pas de bieres).Ce matin, la meme chose.

Les lacandons ont manifestement abandonne leurs coutumes et se sont ouverts au monde.Ils sont peu nombreux et se melangent maintenant a la population.Ils ont acces a l education avec meme une universite pres de chez eux et le reseau internet qui va arriver en mars. La conversation que j ai eue ce matin avec l un d eux portait plus sur la marque de ma voiture ou le travail en France que sur leur specificite.J ai eu le droit de gouter aussi une boisson chaude que je ne connaissais pas: le "pinole" a base de mais grille et d eau.Energetique, certes, mais pour le gout, bof.

Bref,pour ce qui est des lacandons,"con o sin condon no pasa nada"( pour Roxy et Alvaro).

J ai donc repris un bus puis une pirogue  a nouveau sous la pluie pour atteindre au Guatemala un tout petit bled paume nomme Bethel qui a un poste frontiere.Il restait 80 kms de piste et autant de route goudronnee pour atteindre Flores, capitale du Peten, charmante bourgade au milieu du lac Peten Itza.J y etais venue il y a 40 ans!C est le point de depart de beaucoup dexcursions.Demain, depart a 5h du matin pour la grande Tikal dans l espoir d y voir des aimaux.

Pour vous consoler du temps en France, je dois vous dire que depuis hier un front froid comme ils n ont jamais connu balaie le Mexique et le Nord du Guatemala avec de la pluie et la temperature est descendue a Flores jusqu a 18 degres.Du jamais vu selon les habitants( c est une region tres chaude).J espere que ca va se rechauffer!

Merci pour vos commentaires.J apprecie cette ineractivite. 

Alors, a bientot.

Bises ,

BRIGITTE

Posté par brigitte rubeaux à 02:29 - Commentaires [7] - Permalien [#]